Suivi qualité 2017 !

Le titre du mémoire de Master 2 Corporate Communication and Change Management de notre collaboratrice en alternance, Nadège Wartelle, illustre bien la « philosophie » de connect RH : « Pourquoi, au XXIème siècle, la profession de conseil en recrutement doit considérer les candidats comme des clients ? ». S’ils ne le sont pas en ce sens qu’ils ne rémunèrent pas de prestation, nous avons toujours à l’esprit que notre qualité du service à leur égard doit tendre vers l’irréprochable.

En les mettant en relation avec nos clients [entreprises], nous apportons bien un service aux candidats. En ne retenant pas leur candidature parce qu’elle ne correspond pas au besoin de l’entreprise également. Et aussi en suivant leur intégration, en leur apportant des conseils sur leur carrière, leur CV.

Nous considérons donc leur devoir la transparence de l’information les concernant (suivi de dossier, compte rendu, résultats de tests…), même si le retour est le plus souvent oral (notamment parce que la lecture des résultats de test nécessite une formation appropriée). Pour nous les candidats sont des partenaires d’un processus. Ils ont tout autant que nous – ou l’entreprise qui nous missionne – la possibilité de dire « non », pour des raisons qui leur sont propres. Avec les candidats nous voulons parler d’égal à égal.

Il peut arriver qu’avec certains nous commettions des erreurs de communication, que nous soyons maladroits dans une restitution de test, que nous générions beaucoup de frustration en ne présentant pas leur candidature, voire même en amont en ne retenant pas leur CV. C’est pour cela qu’il nous semble important, comme devrait le faire toute entreprise avec ses clients selon nous, d’interroger nos partenaires sur nos prestations. C’est par l’analyse des résultats de ceux qui acceptent de répondre que nous pourrons nous améliorer.

Nous faisons donc parvenir à chaque personne reçue en entretien un questionnaire et lui demandons de noter la prestation, puis si elle recommanderait le cabinet à un tiers, le consultant à un tiers, et enfin l’image qu’elle a du cabinet?

Voici les résultats complets de l’année 2017, les répondants représentent plus de 60% des personnes reçues. 25% des répondants ont été recrutés, un peu moins de 40% a reçu, de notre part ou de celle du client une réponse négative.

En termes de retour d’informations nous avons une marge de progression, c’est donc un de nos axes de progrès pour l’année 2018. Premier point d’étape en fin de premier semestre.

La meilleure note qui nous est attribuée concerne le respect de la vie privée. Une démonstration, s’il en est encore besoin, que l’on peut recruter sans s’intéresser à des considérations personnelles, mais en se concentrant véritablement sur les savoirs, savoir-être, savoir-faire et savoir devenir.

Marc Low

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *